« L’ ESPACE DE LA VERTU » Les lieux de pratique et les coûts d’équipement posent souvent des problèmes insurmontables. S’agissant des espaces de pratique du tir à l’arc, dans la Chine ancienne, les Cérémonies du Tir à l’Arc, avaient lieue souvent en extérieurs compte tenu des distances de tir (minimun 60 « pas »). Une large estrade surmontée d’un toit ou d’un auvent abritait les tireurs, les buttes de tir et autres mobiliers n’étaient pas abrités. Moins souvent, les tirs se tenaient sous abri complet. Aujourd’hui les difficultés sont souvent insurmontables pour trouver une implantation de dimensions équivalentes à celles du passé. Il aura suffit d’extrapoler le rapport distance de tir- dimensions de cible, pour pouvoir exercer le tir rituel en salle à une distance de vingt-cinq « pas » (25m) sans en dénaturer le caractère traditionnel. Dans cette configuration, les règles de sécurité sont mieux maîtrisables.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant aux équipements mobiliers, il est tout à fait possible de les concevoir aisément stockables, transportables, et mis en œuvre rapidement (voir photos au « Daojian » de Montlouis sur Loire 37). Il faut distinguer, les buttes  de tir sur lesquelles on appose une cible, et les cibles elles-mêmes. Aujourd’hui il est très facile, avec ce qui existe par ailleurs en tir à l’arc de se fournir en matériel, et d’en faire usage à des coûts extrêmement réduits (v. photos).

Butte de travail pratique.

Cette butte sert lors des pratiques d’entrainement. NB: La cible est reprise dans un blason « FITA » usagé, car seuls sont pris en compte les impacts à l’intérieur du cordon noir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Butte pratique pour le passage de duan